fermer
Actualités

Quelle est la différence entre impression numérique et impression 3D ?

Différence entre imprimante professionnelle numérique et imprimante 3D

Vous n’avez pas pu le rater : l’impression 3D est en passe d’enclencher une véritable révolution dans le monde actuel. Certains n’hésitent pas à évoquer une 4éme révolution industrielle. Mais au-delà de l’aspect novateur de cette nouvelle technologie, est-il réellement opportun de parler « d’impression » 3D, en comparaison avec l’impression numérique qui fait désormais partie de notre quotidien à tous ?

Deux impressions, deux définitions

Dans un premier temps, penchons-nous sur les définitions propres à ces deux technologies d’impression :

  • Impression numérique :

Technique de reproduction permettant d’imprimer des documents ou des informations à l’identique depuis des données informatiques, par le biais de matériel adapté (comme une imprimante jet d’encre) et d’un support défini (papier, carton, textile…)

  • Impression 3D :

Technique de fabrication de pièces en trois dimensions par ajout ou agglomération de matière première propre à cette technologie

En partant de ces définitions, nous pouvons déjà faire un constat. D’un côté, nous avons l’impression numérique qui nous permet concrètement de reproduire un document déjà existant. Si ce document n’existe pas encore, il nous faudra alors le créer par le biais d’une technique adaptée (logiciel de création, dessin, traitement de texte…). De l’autre, nous avons l’impression 3D, qui nous permet de fabriquer totalement un objet, en trois dimensions. Bien entendu, l’imprimante 3D ne peut pas créer un objet sans suivre de plan. Mais, à la différence de l’impression numérique traditionnelle, elle est capable de produire tout type de formes différentes, sans restriction de support, ou de taille. Et ce n’est pas rien !

Technologies et matériel d’impression

Clairement, en nous penchant sur les définitions de ces deux technologies d’impression, les premières différences sont marquées. Mais ce n’est pas une simple affaire de mots. Concrètement, l’impression numérique et l’impression 3D sont diamétralement opposées de par le matériel utilisé de part et d’autre. Concernant l’impression numérique, il existe deux technologies de référence, plus ou moins vulgarisées dans notre société actuelle : le laser et le jet d’encre. Ces deux technologies d’impression possèdent chacune leurs avantages et s’adaptent  à vos besoins. Ces deux technologies fonctionnent par le biais de processus bien distincts, qui reposent eux sur des consommables différents (cartouches pour le jet d’encre, toners pour le laser par exemple). Assez simple me direz-vous.

Concernant l’impression 3D, nous sommes face à une technologie bien moins vulgarisée (car bien plus récente) et qui s’adresse à des publics bien plus technophiles. Il existe trois technologies d’impression 3D :

  • Le dépôt de matière

Il consiste à déposer couche après couche un filament de matière thermoplastique fondu à 200°C pour former un objet.

  • La solidification par la lumière

Il s’agit de la solidification d’un liquide photosensible par le biais d’un rayon laser.

  • L’agglomération par collage

Il repose sur l’étalement d’une fine couche de poudre sur une plateforme. La tête d’impression dépose des gouttes de glue qui se collent au fur et à mesure pour créer l’objet final.

Comme nous le constatons, ces trois technologies d’impression 3D n’ont rien à voir avec le jet d’encre et le laser, propres à l’impression numérique. Du point de vue de l’expertise et du savoir-faire, l’impression numérique et l’impression 3D sont donc fortement éloignées. Un expert de l’impression numérique, comme peut l’être Ecoburotic, n’aura pas forcément l’expertise et la légitimité pour évoquer l’impression 3D, étant donné le décalage notable entre ces deux mondes bien distincts.

Globalement, l’impression 3D est plutôt assimilable au monde de l’industrie, qui préfère d’ailleurs parler de « fabrication additive ». Cette nouvelle technologie est amenée à modifier complètement la vision que nous avons de la création. En effet, autrefois, nous enlevions généralement de la matière pour fabriquer des objets en tous genres (menuiserie, sculpture, soudure…). Aujourd’hui, avec la fabrication additive, nous pouvons envisager de créer toute sorte d’objet par l’ajout de matière, en partant de zéro. Cette nouvelle technologie va également révolutionner l’industrie par sa facilité d’utilisation et sa rapidité d’application, en comparaison avec les standards actuels.

Des cibles et des objectifs différents

Au-delà de toutes considérations techniques, l’impression 3D s’adresse à un public bien différent de l’impression numérique et revêt un objectif bien distinct. Alors que l’impression numérique s’adresse aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers, l’impression 3D s’adresse à un public industriel ou à des particuliers aguerris et passionnés par les nouvelles technologies. La 3D est par exemple fortement utilisée dans le monde médical, pour la création de prothèse, ou dans le bâtiment.

En ce qui concerne les objectifs, ces deux technologies s’éloignent également fortement : la fabrication additive peut permettre d’aider l’homme ou la nature par la création d’objets, via de nouveau processus de fabrication ; l’impression numérique permet de créer des supports essentiellement papier, qui facilitent généralement la vie des entreprises ou des particuliers sans influer réellement sur leur condition. En clair : il est difficilement envisageable d’améliorer l’humanité avec une Pagewide MFP 477DW de la marque HP, alors que l’impression 3D, elle, pourrait rapidement nous proposer des alternatives à nos modes de fonctionnement actuels.

Opposées oui, mais complémentaires

Finalement, il est clair que l’impression numérique et l’impression 3D ne relèvent pas des mêmes technologies, des mêmes cibles et des mêmes objectifs. Il serait peut-être plus opportun de parler de « fabrication 3D » ou de « fabrication additive », comme dans le monde industriel. L’avenir nous dira certainement si l’impression 3D saura, d’une manière ou d’une autre, révolutionner notre vision du monde et aider l’humanité à créer d’une manière différente. Mais une chose est sure : l’impression numérique et l’impression 3D seront amenées à cohabiter dans le présent et dans l’avenir !

Constant

L'auteur Constant

Je suis ce fameux "jeune de la génération Y", celui qui s'adapte aux nouvelles technologies en un clin d'oeil. Le digital me passionne et je vous propose des articles en lien avec l'innovation et le monde de l'impression au bureau.